Ne trouvez-vous pas désolant de mettre vos déchets à la poubelle alors qu’ils peuvent devenir un riche compost ? C’est bien cette réflexion que se sont faits de nombreux ménages français adeptes du lombricompostage. Finies les corvées avec les bacs à ordures, place au compostage à domicile !

À quoi sert le lombricompostage ?

Le lombricompostage est le processus de transformation des déchets organiques en amendement. Ce compostage d’intérieur consiste en la mise en place d’un écosystème spécifique qui met en présence des vers de surface (ou vers rouges) et des déchets de cuisine. Le lombricomposteur est le contenant permettant de recycler tous ces bio-déchets en les transformant en un compost très fertile.

Vous devez pour enclencher ce processus de lombricompostage donner des épluchures de légumes et de fruits ainsi que divers autres aliments non consommés à des vers de surface pour qu’ils s’en nourrissent. Ils produiront alors un lombricompost solide et un thé de vers (ou lombrithé) liquide.

Un lombricomposteur pour qui ?

Contrairement au compostage traditionnel, le lombricompostage se réalise principalement en intérieur. Il est idéal pour tous ceux qui ne disposent pas d’espace extérieur (jardin, terrain, cour…) ou qui vivent en appartement. Généralement, il se place dans la cuisine, là où sont préparés les repas. Ainsi, il est très pratique d’y placer les bio-déchets.

Néanmoins, certains modèles de lombricomposteurs peuvent s’utiliser sur un balcon ou dans le jardin. Si installer « une maisonnette à vers » dans votre intérieur vous déplaît, ce peut être l’alternative qu’il vous faut.

Quel vermicomposteur choisir ?

Pour savoir quel modèle de lombricomposteur il vous faut, vous devez commencer par évaluer la quantité de déchets organiques que vous produisez. Ainsi, vous saurez ce que vos vers rouges pourront digérer par la suite.

Pour ce faire, il suffit de mettre de côté les déchets en sélectionnant bien les types d’ordures que les vers peuvent avaler. Faites-en une évaluation sur un temps suffisamment long.

Selon votre production de déchets ménagers, pensez à acquérir entre 250 et 500 grammes de vers rouges de surface. Ce ne sont pas les lombrics de votre jardin, mais bien une autre espèce.

Enfin, vous pourrez choisir un modèle de lombricomposteur d’appartement, de balcon ou d’extérieur. Il existe des versions design, pas chères ou encore avec des jardinières au sommet. Vous pouvez opter pour une vermicompostière en plastique recyclé, en bois ou tout autre matériau.

Quelques astuces pour un bon fonctionnement

Pour réussir votre lombricompostage, il vous faut du carbone, de l’azote et de l’humidité. Les déchets verts sont responsables de cette humidification, car ils contiennent de l’eau et aussi de l’oxygène.

Ajoutez également des coquilles et des boîtes d’œufs, des rouleaux de papier toilette et du carton brun. Pensez toujours à découper les déchets afin de faciliter la digestion par les vers, un moyen pour accélérer le processus de transformation.

Le lombricomposteur doit être installé dans un endroit tempéré, car les vers ne supportent pas les températures trop froides ou trop chaudes. C’est pourquoi il est peu recommandé de le placer à l’extérieur. Faites aussi attention de ne pas laisser le contenant exposé à la lumière directe qui peut le faire monter en température.

Maintenir l’aération, l’humidité et les températures équilibrées est la clé de la réussite de votre lombricomposteur.