La pomme de terre figure parmi les légumes les plus cultivés sur le territoire français. Facile à cultiver, elle se récolte tôt, a un bon rendement, une longue durée de conservation et des qualités nutritionnelles indéniables (riche en sucres lents, vitamine C, minéraux et protéines). Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur la culture de la pomme de terre, depuis la réception de vos plants jusqu’à leur plantation.

Conserver les plants de pommes de terre

Découvrir les plants pommes de terre et les acheter est une chose, mais les conserver en attendant leur mise sous terre en est une autre.

En effet, un certain délai peut s’écouler entre le moment où vous recevez vos plants et celui où vous les plantez. Ils doivent donc être conservés avec un soin particulier. Lire aussi : Comment choisir le meilleur nettoyeur vapeur. En réalité, comme pour tous les végétaux, la qualité du stockage de vos plants de pommes de terre détermine très largement la réussite ainsi que le rendement de votre récolte à venir.

Pour cette raison, il est recommandé de commencer par déballer les plants dès que vous les recevez. Retirez immédiatement les protections de transport pour permettre à vos plants de respirer, et démontez les palettes de plants non germés (sacs ou cartons) pour éviter tout échauffement qui pourrait provoquer un début de germination.

Ensuite, placez soigneusement les plantes dans un local frais, sec, ventilé et sans humidité. Pendant le stockage, veillez à ce que les plantes ne soient pas entassées ou collées les unes aux autres. L’air doit circuler librement entre les plantes pour éliminer l’humidité. De plus, vous devez manipuler les plantes avec précaution afin qu’elles ne se heurtent pas.

Attention : Ne stockez pas vos plants de pomme de terre dans un endroit où des traitements anti-germination ont été utilisés. Ne les manipulez pas avec du matériel qui n’a pas été désinfecté ou qui a été en contact avec un produit anti-germination.

A voir aussi :
Il s’est produit ces dernières années un véritable éveil quant à la…

Planter ses pommes de terre

Quand et comment planter les pommes de manière correcte sont deux questions fréquentes que se pose le nouveau cultivateur de pomme. A voir aussi : Infusion ayurvédique : quelles sont les bienfaits.

Quand le faire ?

À l’instar des autres plantes phares de la famille des Solanacées (tomates, poivrons, aubergines, etc.), les pommes de terre sont sensibles au gel de sorte qu’une simple gelure suffit à réduire les pousses à néant. Lire aussi : Comment soigner le mal de gorge naturellement ?. Il est donc nécessaire de prendre en considération les gelées les plus récentes dans votre zone géographique pour décider du moment de semer les pommes de terre.

Compte tenu des mutations climatiques actuelles, il est encore plus compliqué de prévoir quand aura lieu la dernière gelée. Vous pouvez vous baser sur les saints de glace à la mi-mai même si cela ne reste pas totalement infaillible. Selon le climat du printemps, le réchauffement de la terre et les tendances météorologiques, les dates pourront changer à chaque fois.

Néanmoins, des experts donnent des conseils intéressants qui méritent d’être soulignés. En effet, certains experts en pomiculture conseillent de mettre en terre les plants de pommes de terre du 5 au 15 mai. Ces experts soutiennent qu’à cette période, l’épaisseur du paillis qui protège les plants peut faciliter la résistance de la plante au gel.

Pour d’autres experts, le moment le plus propice pour planter des pommes de terre est au printemps, précisément dès la troisième semaine du mois de mars. Pour eux, les pommes de terre doivent être semées au moment où la lune est descendante, au cours d’une journée clémente, sans des pluies susceptibles de trop humidifier le sol.

À quelle distance et à quelle profondeur les planter ?

Semer des pommes de terre n’est pas un classique, car les pommes de terre se plantent d’une manière assez différente des autres plantes. Il existe une distance et une profondeur particulière pour que les pommes de terre puissent pousser après avoir été plantées.

Pour planter des pommes de terre, il faut d’abord préparer le sol en l’enfonçant à 30 cm de profondeur et le niveler à l’aide d’un râteau, pour favoriser une bonne régulation de l’eau et éviter les stagnations d’eau.

Plantez les pommes de terre en sillons parallèles de près de 10 Cm de profondeur et espacés entre eux par un écartement d’environ 65 Cm. Une fois les tubercules plantés, fermez les sillons en y mettant de la terre fraîchement remuée.

Voir l’article :
La reine occupe une place importante au sein d’une ruche. Grâce aux…