Maladie très courante, le mal de gorge est généralement sans gravité si on la soigne dès les premiers symptômes. Mais il peut se révéler grave s’il perdure, devient chronique ou encore faute de traitement approprié. S’il peut se déclencher à tout moment et en toutes saisons de l’année, les remèdes naturels sont aujourd’hui de plus en plus vulgarisés pour le soigner.

Définition et causes

Au vu des différents symptômes les plus fréquents, c’est une douleur lancinante due à une inflammation des amygdales, du larynx, du pharynx, de l’œsophage, ou encore de la cavité buccale. Le mal de gorge peut être dû à diverses causes généralement d’origine virale ou bactérienne. Le fait le plus courant est l’angine qui consiste à un gonflement des amygdales.

Il en est ainsi des facteurs externes tels que l’allergie à la poussière, aux polluants domestiques, à une climatisation inadaptée, à l’air sec ou humide, ou encore au pollen de végétaux…

Les facteurs internes peuvent se traduire par une maladie inflammatoire qui affecte une partie de votre corps, telle qu’une carie dentaire, une otite, une maladie du foie, un cancer… Toutefois, le froid, le stress et la fatigue, une allergie aux médicaments ou à certains aliments sont entre autres causes de cette pathologie.

Symptômes et effets

Le mal de gorge se traduit par une inflammation douloureuse et rougeâtre de la gorge, susceptible d’entraîner de la fièvre, un état fébrile et nauséeux. Le sujet éprouve une fatigue physique intense. Il se traduit aussi par l’apparition de ganglions dans le cou.

Les symptômes les plus courants associés à la maladie sont une sensation de gonflement dans le fond de la cavité buccale, de brûlure et de picotements dans la gorge entrainant des difficultés à déglutir, à avaler et même à parler, de nez bouché, de toux et parfois des difficultés à respirer.

Le traitement consiste notamment à faire baisser la fièvre et à soulager la douleur à l’aide de médicaments antalgiques, antipyrétiques et d’antibiotiques si le mal de gorge est d’origine bactérienne.

Le miel, un remède naturel infaillible

D’aucuns n’ignorent les bienfaits du miel sur la santé. Ce produit de la ruche possède particulièrement des vertus naturelles antibactériennes, cicatrisantes, antioxydantes et adoucissantes sur les muqueuses irritées de la gorge ou de la cavité buccale.

Le miel et la santé selon Loïc sont deux entités généralement associées et pratiquement indissociables lorsqu’il s’agit de soigner et de soulager tant les petits maux du quotidien que les pathologies et maladies plus graves.

Toutefois, son action varie selon ses propriétés. Le miel d’Eucalyptus, le miel de sapin, de thym, de jojoba, d’acacia, de bruyère, de châtaignier sont connus pour leurs effets antiseptiques, anti-inflammatoires et immunostimulants, idéaux pour soigner les maux de gorge.

Pour soigner un mal de gorge, le miel est utilisé pour sucrer les boissons chaudes, et pour préparer les gargarismes. La méthode la plus courante consiste à délayer quelques cuillerées de miel dans une tasse d’eau bouillie tiède. À consommer sans modération, il ne présente aucun effet secondaire néfaste à la santé.

Mal de gorge et plantes médicinales

Outre le miel, d’autres plantes médicinales et aromatiques sont aussi utilisées pour soigner le mal de gorge et en soulager les douleurs. Il en est ainsi des gargarismes à l’huile essentielle, au sel de cuisine, au bicarbonate de soude, ou encore au citron.

Une infusion ou l’inhalation de certaines plantes médicinales et aromatiques, dont le thym, le romarin, les feuilles d’eucalyptus… Peuvent aussi en venir à bout des maux de gorge.

Il est expressément recommandé de boire une boisson chaude ou de l’eau chaude plusieurs fois dans la journée et de bien se couvrir, car le froid est l’ennemi juré de cette maladie.